conversations
conversation - Marie-Pierre et Karine Hayedot

Marie-Pierre
et Karine
Hayedot

chefs d'entreprise

 

 

 

 

Quelles sont les origines de votre entreprise ?

Nos ancêtres étant probablement des cagots, exclus de la société, ils fabriquaient des chaises et des petits meubles au bord du fleuve, le Gave. Ils utilisaient la paille des marais et le bois des forêts, principalement du hêtre. En 1850, leurs descendants ont créé La Chaiserie béarnaise, aujourd’hui devenue landaise.

Deux femmes à la tête d’une entreprise artisanale, ce n’est pas courant !

Notre grand-père puis notre père ont dirigé La Chaiserie avant nous et c’est tout naturellement que nous avons pris leur suite. C’est une affaire de famille, nous avons grandi dans les ateliers et nous en sommes les deux seules héritières. Le schéma classique « de père en fils » est juste devenu « de père en filles ».

Pensez-vous apporter une dimension plus “féminine” à l’entreprise ?

Nous avons le goût du design, des belles choses, tout en étant

attachées à nos savoir-faire. Nous avons eu un coup de cœur pour les créations de Christelle Le Déan pour Louis Design. Puis nous l’avons rencontrée… Nous partageons exactement les mêmes valeurs. Une femme de plus est entrée dans l’histoire de La Chaiserie.

Pourquoi Christelle Le Déan plus qu’un autre designer ?

Christelle n’est pas dans l’ultra-design, mais dans la relecture d’un certain patrimoine. Elle accepte l’ancien, reprend l’existant et porte sur lui un nouveau regard, un regard féminin : des courbes, des arrondis, la sensualité des matériaux, des teintes naturelles et des bois colorés.

Avec quel designer ou entreprise souhaiteriez-vous collaborer ?

Nous aimerions bien travailler avec des femmes comme Patricia Urquiola ou Élise Fouin. Et pourquoi pas avec des architectes comme Marc Hertrich, Gilles & Boissier. L’artisanat est le reflet d’une identité, d’une personne ou d’un groupe de personnes vivant à un endroit donné avec une histoire, une tradition particulière. Le propre du design est

Nos créations sont des meubles de famille, que l’on se transmet de génération en génération.
Ils s’inscrivent dans la durée. Ce sont des objets esthétiques, authentiques et pérennes. Ils sont en accord avec la philosophie de notre entreprise.

de les catalyser et de s’en éloigner pour proposer quelque chose de plus universel.

Sur quels projets travaillez-vous en ce moment ?


Sur les collections historiques revues par Christelle Le Déan, ce qui représente six mois de travail et de mise au point, du dessin au produit fini. Nous laissons vivre les collections déjà existantes.